• Révoltée

    Je disparais dans les ténèbres….
    Me transformant en un volcan incandescent !
    Mon courroux est si puissant.
    Je vomis moult mots.
    J’embrase.

    Aucun Archanges
    Ne peut me sauver.

    Je me révolte
    Je suis en guerre
    J’ai mon armure de flamme
    Et j'ai rangé mon cœur
    Dans un coffre.

    Ne supportant plus
    Leurs blessures intrusives
    .
    Je crache mon sang
    Mêlé de larmes.

    Plus d’invasion
    Juste la fin d’un combat.

    C'est l'acharnement ou la peur
    qui prenait place
    Grandissant dans mon âme
    Les prières étaient mon salut!

    Mais un excès
    M'a donné le courage
    De prendre le glaive
    Et de régir.

    Le bien, le mal !
    Je m’éteins !
    À mon réveil
    La tristesse m’habille
    Avec douceur
    D’une robe noire !

    Plume Noire


    votre commentaire
  • Qui es-tu ?

    Le corps suspendu 
    Par des cordes usagées,
    S’Effilochant
    Doucement au grès du temps
    Que faire !

    Vais-je m’effondrer ?
    Ou alors réussir à
    Détacher tous les anneaux,
    des fatalités de ma vie,

    Passer un pont
    Traverser une rivière
    Naître dans un autre univers
    Ne plus méditer
    Ne plus voir son reflet
    Être enfin libre !
    Je suis Anonyme !

    Plume Noire


    votre commentaire
  • Solitude ...

     

    Ne te retourne pas

    Laisse tout et va t’en
    Tu ne verras plus
    Tu ne souffriras plus
    Deviens sourde
    N’écoute plus les voix
    N’écoute plus ton cœur
    Laisse tout et va t’en
    Un monde t’attend
    La solitude,
    Tu la vis déjà
    La mort, tu la connais
    Mais la vie,
    La connais-tu ?
    Ne te retourne pas
    Laisse tout et va t’en.
    Et vis, vis ta vie…

    Plume Noire

     

    votre commentaire
  •  

    Marilyn,

    Marilyn,


    Capturée par l’objectif
    Prisonnière de la lumière,
    Égarée par le temps
    Jetée dans la toile…
    Tel un papillon précieux,
    Signée dans les plus beaux des apparats
    Tous les collectionneurs se l’arrachent.
    Présentée dans la foule sans réserve….
    Bousculée par les flashs !!
    Épuisée par la défaillance,
    Elle engendre des larmes de peurs.
    Descendre graduellement aux enfers
    Laissant sa beauté aux griffes du désir !
    Lui volant toute liberté
    L’enfermant dans une camisole chimique
    L’appauvrir de pensée !
    Un jour de plus et une nuit,
    Un jour, une nuit de trop !
    Elle ne se réveillera pas !
    Mourir,
    Douce Marilyn
    À jamais dans nos cœurs !

    Plume Noire


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique