• Marilyn,

     

    Marilyn,

    Marilyn,


    Capturée par l’objectif
    Prisonnière de la lumière,
    Égarée par le temps
    Jetée dans la toile…
    Tel un papillon précieux,
    Signée dans les plus beaux des apparats
    Tous les collectionneurs se l’arrachent.
    Présentée dans la foule sans réserve….
    Bousculée par les flashs !!
    Épuisée par la défaillance,
    Elle engendre des larmes de peurs.
    Descendre graduellement aux enfers
    Laissant sa beauté aux griffes du désir !
    Lui volant toute liberté
    L’enfermant dans une camisole chimique
    L’appauvrir de pensée !
    Un jour de plus et une nuit,
    Un jour, une nuit de trop !
    Elle ne se réveillera pas !
    Mourir,
    Douce Marilyn
    À jamais dans nos cœurs !

    Plume Noire

    « L’abeille, la fleur et la Brise ...Solitude ... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :